Chaque millésime est unique Millésimes

Chaque millésime est unique Millésimes
« Nous n’héritons pas de la terre de nos parents, nous l’empruntons à nos enfants. » Antoine de Saint-Exupéry

Je ne ferai pas ici, ce que certains regretteront peut-être, une liste des bons et des mauvais millésimes. Vous devez comprendre que le vigneron met tout son cœur à l’ouvrage pour obtenir ses vins, et qu’il ne peut juger aussi sévèrement ses millésimes qui, comme des fils, ont leurs qualités et leurs défauts ; ils sont parfois la mémoire d’un été trop chaud ou d’une saison pluvieuse, parfois ils ont une jeunesse difficile ou un avenir incertain mais jamais le vigneron ne les reniera. Bien évidemment certains feront plus sa fierté que d’autres, mais c’est aussi ceux qui resteront le moins longtemps sur le domaine, victimes d’un engouement passionnel des amateurs de grands millésimes.

C’est pourquoi je ne les jugerai pas mais vous trouverez certainement ces informations parmi les critiques qui ne manquent généralement pas d’encenser les grands millésimes pour mieux laisser dans l’oubli des années plus discrètes.

Vous trouverez néanmoins dans cette rubrique un descriptif que nous ferons à la fin de chaque année viticole.

  • 2012

    Une année compliquée dans le vignoble

    Beaucoup de pression des maladies (mildiou, black rot) et trois passages de grêle !
    Un tri sévère de la vendange, l'utilisation d'une table de tri vibrante, ainsi qu'un eraflage total, nous a permis de rentrer malgrè tout une belle qualité de raisins.

    Vin équilibré, assez gourmand, belle mâche, fruits frais, floral et une belle longueur et une finale épicée. (Zaccharie 2012 dégusté en 2016)

  • 2011

    Le millésime noble
    Une année équilibrée avec un beau printemps sec, un début d'été humide et un août très ensoleillé et chaud. Les vendanges commencent très tôt (28 août) et les conditions sont fantastiques.
    Un millésime très élégant, proche de 2009 mais avec plus de finesse

    "La robe noire annonce un nez riche, fin et noble, sur la cerise noire et les épices ; la bouche est concentrée, juteuse, épicée, avec une magnifique longueur ; un vin raffiné, long, l'archétype des grands Gamays." 
    Zaccharie 2011 dégusté en septembre 2018 par Gilles Tromaille (Beaujolais Aujourd'hui N°22)

  • 2010

    Année plutôt classique
    Un vin élégant et digest, au nez parfumé de cerise burlat et des tannins fins.... Un peu à l'ombre du 2009

  • 2009

    "L'année parfaite" digne des 1949, 1947, 1929
    Une année climatique parfaite, sans excès et sans stress pour la vigne sont le résultat de ce grand millésime "....entre un "Richebourg" et une "Côte Rotie"..." selon Jacques Dupont

    Vin puissant, riche avec un nez exubérant de fruits noirs, cerises, myrtilles, tanins très mûrs et une longue finale sur le fruit croquant. Encore très jeune ! (Zaccharie 2009 dégusté en 2016)

  • 2008

    Vin un peu austère et fermé dans sa jeunesse, dû à une année peu ensoleillée, marquée par une grande faîcheur. Ce millésime s'apprécie maintenant.

  • 2007

    Un beau millésime sans histoire, d'une belle appétence et sans soucis au vignoble

Quelques Notes de dégustation

Quelques Notes de dégustation